Une Scop

Une structure coopérative et participative


Le plan B a été créé sous forme de Scop… Mais pourquoi ?

Parce que nous préférons que l’entreprise appartienne aux salariés plutôt qu’aux actionnaires, parce que nous préférons la démocratie à la hiérarchie, parce que nous estimons que les bénéfices doivent revenir d’abord au travail et non au capital, parce que nous souhaitons que ce lieu culturel et solidaire perdure ! Ça fait déjà beaucoup de bonnes raisons, non ?


À l’origine, l’équipe du plan B était composée de deux associés-salariés (Ivan et Grégory) et d’un associé-non-salarié : le CIGALES Pictasol, club d’investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire.


Dès la fin janvier 2011, Florence a rejoint la petite troupe en tant que salariée… et est passée associée dès la rentrée de septembre 2011. Depuis, François nous a également rejoint en tant que salarié-associé.


Début 2014, les co-fondateurs du plan B vont partir vers de nouvelles aventures (Greg souhaite retourner à ses premiers amours liés à la protection de l’environnement, notamment la transition énergétique négaWatt, et Ivan va devenir papa pour la 2ème fois !), et vont être relayés dans la coopérative par 2 nouveaux salariés-associés : Cyrille et Théo, qui ont à cœur d’assurer la continuité du plan B, dans le respect des principes que nous défendons depuis le début. C’est ça aussi les Scop !!


Le plan B, c’est aussi un outil au service de tous ceux qui se retrouvent dans nos valeurs. Alors, franchissez le cap, rejoignez-nous et participez à la programmation en rejoignant l’association Le Kokollectif.